Mon amour

A l'aube de tes 21 mois, je vais te raconter une histoire.

Il y a maintenant 15 ans, au hasard d'une discussion avec une amie de l'époque, je lui avais dit que si je n'avais pas d'enfant avant mes 30 ans, je le ferais toute seule. Je ne savais pas encore que mes paroles allaient devenir réalité. 

J'ai vécu toutes ces années avec cette envie enfouie au fond de moi sans jamais pouvoir la réaliser.  Mon destin était tel et me faisait souffrir. Je ne souhaitais pas te concevoir sur un coup de tête sans histoire à te raconter alors j'ai attendu le bon moment. Celui qui m'aida à accepter ma vie. Seule, certes, mais avec le plus beau des projets.

Plus je pensais à toi, t'imaginais, plus je m'accrochais comme à une étoile. La vie ne m'a pas épargnée et il était temps que cela change. 

Te concevoir, malgré ma situation, fut la plus belle décision que j'ai eu à prendre. Celle de te donner la vie, de grandir ensemble dans ce monde un peu fou mais rempli d'amour, si on gratte un peu la surface. Celle qui te donnera des ailes pour réaliser tes propres rêves. Celle qui, je l'espère, te fera découvrir et l'aimer plus que tout pour en profiter un maximum et vivre le moment présent. 

Mon amour, tu es encore si petite pour comprendre ma décision de te mettre au monde. Tu m'en voudras probablement un jour. 

Tu n'as qu'une maman. 

Je suis à la fois, ta Maman et ton Papa. Ces 2 rôles que je joue comme je peux et qui pourraient peser lourd. Il n'en est rien. Quand je regarde autour de moi, tout paraît tellement complexe dans les autres familles. Peut-être que je suis dans une telle naïveté, que je ne vois rien. Quelle qu'elle soit, tant mieux et j'espère te la transmettre le plus longtemps possible. J'aime à croire que le bonheur existe si on se donne les moyens de le cultiver. Alors viens, mon amour, cultivons ce bonheur ensemble et avançons main dans la main malgré les chimères et les cailloux que nous rencontrerons. 

Comme j'ai déjà pu te l'expliquer, ce sentiment ne m'est pas venu tout de suite et je ne pourrai pas revenir en arrière. Par contre, depuis qu'il est là, qu'il me laisse voguer sur mon nuage, pour rien au monde, je ne le laisserai partir.  Tu veux savoir lequel ? 

L'amour. 

Alors, écoute bien. Quoiqu'il nous arrive demain, tu as été rêvée, imaginée, attendue, espérée, couvée, portée, câlinée, soignée, serrée très fort dans mes bras…Au fil des jours, je m'inquiète pour toi, je suis une maman qui, quand ça n'ira pas et que tu seras en colère contre moi pour une raison que toi seule connaîtra, sera là à coté ou au fond de toi à te chantonner la berceuse de Noël que tu aimes tant, à te montrer que tout ne peut pas être rose sans être insurmontable. 

Accroche-toi mon amour, tu rentres progressivement dans la vie. Tes émotions arrivent sans prévenir et ne sont pas simples à gérer du haut de tes quasis 2 ans. Je vais t'avouer qu'à 35 ans non plus.

Petit à petit.

Jour après jour, je te livre un peu plus de ton histoire. Notre histoire. Il m'est encore difficile de te la dire sans pleurer. Je me sentirai toujours coupable de ma décision. Cette culpabilité est la mienne et en aucun cas, je la laisserai interférer entre nous. Tu es ma force, ma bataille, mon armure. Ma faiblesse.

Le chapitre est loin d'être terminé. Encore moins la fin de l'histoire. A nous d'en écrire les différents tomes. Peut-être qu'un jour, tu auras un papa. Que tu auras une famille la plus banale qu'elle soit et qu'elle passera inaperçue à travers tes copines d'école. L'avenir nous le dira. En attendant, sois fière de toi, de la petite fille que tu deviens. De ce bébé que tu balayes d'un revers de main.

Je t'aime mon bébé. Pardon. Mon amour.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires (9)

  1. CATHERINE THUNET

    quelle belle déclaration d’amour!! tu dévoiles enfin tes sentiments et il faut être aveugle pour ne pas voir l’amour qui vous unit… tu es sur le bon chemin n’en doutes pas…
    catherine

    Répondre
  2. Marie ApiNapi

    Wouawwww ! Quelle déclaration ! ❤

    Répondre
  3. Dominique

    Bonjour,
    Votre histoire est très touchante, pleine d’amour. Elle ne mérite donc aucun regret.
    Vous avez, certes, fait un choix différent de celui qu’aurait fait la majorité mais un choix d’amour. Un choix qui vous porte à combler votre enfant, à en être comblée par elle.
    L’essentiel, dans la famille, dans toute les famille, est là. L’essentiel dans la vie est là.
    Je vous souhaite donc le meilleur (qui ne manquera d’être adjoint de moins bon quelquefois, pour vous, comme pour tout le monde) et de prendre pleinement conscience de la chance, du courage, qui sont les vôtres.
    Dominique
    http://www.capitainesolo.com

    Répondre
  4. MamanConnect

    Quel magnifique texte ma belle. Tu m’en as fait couler les larmes. Garde confiance en la vie et l’amour qui vous uni, ils seront vos meilleurs alliés pour tout surmonter. Je vous embrasse très fort toutes les deux <3

    Répondre
  5. Val

    Des larmes coulent de tout cet amour que tu déclames à ta fille étoilée <3
    Ta culpabilité n'a vraiment pas lieu d'être (de toutes façons, quelque soit notre situation, on se reproche toujours qqch) … même si je comprends ton sentiment.
    Camille a tout l'amour que l'on peut donner à son enfant, tu es une maman aimante et ça devrait être suffisant, non ?
    Un jour, et comme tel est ton souhait, tu rencontreras un homme qui saura t'aimer et accepter ta fille comme la sienne 😉
    Plein de bizoux ensoleillés de Bretagne pour vous 2

    Répondre
  6. Nanou

    Pas besoin de t’expliquer pourquoi mais beaucoup d’émotions en te lisant <3

    Répondre
  7. Helene

    Magnifique texte Julie, en chiffre tu es 1 parznr oui, mais en alour tu comptes pour l’infini! ❤️qu’est-ce qu’elle en a de la chancz cettz baby etoile que tu sois sa maman…

    Répondre
    1. Helene

      Un PARENT il faut lire…

      Répondre
  8. Pingback: Les images de 2017...#15 et #16 | Un plus Zéro égale Deux

Un commentaire étoilé :

%d blogueurs aiment cette page :