Et pourquoi pas?

Je suis assistante maternelle, mais pas que…

Je suis maman, mais pas que…

J'ai choisi de faire garder ma fille, mais pas que…


En juillet 2011, j'ai obtenu le saint Graal : mon agrément d'assistante maternelle. À cette époque (le coup de vieux d'un coup), j'étais une nullipare en quête de pouvoir enfin exercer un métier qui me passionne. Être avec des petits loups toute la journée et pouvoir leur donner le meilleur de moi-même tout en, bien sûr, ne prenant pas la place de papa(s) et/ou maman(s).

Avant de me lancer dans l'aventure #babyetoile, j'ai cherché un équilibre professionnel et mis en place une relation de confiance avec les enfants, les parents… Et moi-même (loin d'être gagné c'te histoire). Tout cet équilibre s'est logiquement mis à tanguer avec la grossesse, dans le bon sens. C'est-à-dire qu'il a conforté mon idée que je ne souhaite pas garder mon enfant avec moi au quotidien et pour plusieurs raisons :
À l'inverse de beaucoup d'assistants maternels, je ne fais pas ce métier pour garder mes enfants, mais par passion. (Je ne juge pas, hein, chacun fait ce qu'il veut/peut/souhaite….rayer la mention inutile)

je sais que je vais être plus exigeante avec ma fille qu'avec les enfants que j'accueille, alors pourquoi lui en demander plus à elle ?

j'habite dans un appartement type 3, ce qui implique de mettre un autre lit dans la chambre de #babyetoile

je ne souhaite pas lui imposer de partager non-stop, sa maman, sa chambre, ses jouets…

elle n'ira que 21 heures par semaine alors que je travaille plus ou moins 50 heures

ne vivant que toutes les 2, c'est important, pour elle, pour moi, qu'elle évolue dans un autre environnement, que familial.

le soir, nous nous retrouverons pour partager de bons moments et je serai disponible uniquement pour elle, et non pas que pour les colères de la journée (je vis dans un monde de bisounours sache le!)

ça va me permettre de me mettre à la place des parents et de comprendre plus facilement (ou pas) certaines situations, de me remettre en question et de faire évoluer ma vision des choses


Je pense que c'est déjà mal comme raisons, non ? Je te l'accorde, je vais à l'encontre des sténotypes, mais ça, je pense que tu le savais déjà si tu es arrivé(e) sur mon blog. Le monde évolue alors arrêtons de toujours vouloir faire ce que tout le monde est censé faire.

Et toi, que fais-tu comme métier ? T'imagines-tu avoir ton enfant avec toi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires (3)

  1. Elsa

    J’arrive à te comprendre.
    Je suis traductrice, je travaille donc à la maison. Mais garder ma fille en même temps que je travaille (je l’ai fait quelques mois), c’est juste impossible! Le travail n’avance pas, ça me fait stresser, elle m’énerve à vouloir ma présence pour jouer ou autre, elle m’énerve quand elle fait du bruit (comment?! une Zébulonne de 2 ans et demi ne s’est pas s’occuper dans le calme?!), et conclusion: je culpabilise doublement, pour le boulot et pour mon comportement avec ma fille chérie.

    J’ai la chance que les mamies se partagent 4 jours de la semaine pour me la garder. Ainsi, le temps que je passe avec ma fille est de meilleur qualité. Je le vois bien quand je ne bosse pas et que je passe plus d’une semaine seule avec elle… Je finis par ne plus la supporter, passer mon temps à crier ou à faire la gueule (oui… j’ai honte ^^’).

    Bref, je te comprends très bien!

    Répondre
    1. 1plus0egale2 (Auteur de l'article)

      Voilà tu as tout dit…!

      Répondre
  2. Laura

    Je comprends tout à fait étant nounou au domicile des parents et faisant garder mon Loulou de 10 mois par une assistante maternelle !
    Je suis en repos le mercredi et j’en profite pleinement 😉
    On m’a souvent demander pourquoi je ne l’emmène pas avec moi mais je ne me vois pas capable de bien m’occuper de mon fils et des enfants que je garde !

    Répondre

Un commentaire étoilé :

%d blogueurs aiment cette page :