Comment savoir ?

Au début de mon aventure, je savais que je souhaitais un enfant, un bébé miracle. Miracle dans le sens où solo ne rimait pas avec maman. En bousculant les principes, je suis arrivée à mes fins, et ce depuis maintenant 2 ans et quelques mois, le 07 novembre 2014. 

Quand je me suis lancée dans cette aventure auprès de la clinique Belge, j'ai "acheté" 3 lots de paillettes du même donneur et ça pour 3 ans. Sachant que le 1er essai fut le bon, si comme moi tu es bon en math, les quelques mois qui me séparent de cette échéance sont minimes d'ici novembre 2017. J'imagine que la clinique va me contacter (j'espère qu'ils ont bien reçu le changement d'adresse) pour connaître ma décision. Comment savoir ?

Comment savoir si je souhaite détruire ces paillettes restantes ? Oui tu as bien lu, détruire. J'ai ce luxe de pouvoir le demander, sans en connaître les motivations. Je suppose que c'est pour éviter les abus médicaux en pratiquant d'autres IAD. 

Comment savoir si je souhaite en faire don ? Là c'est flou aussi, il faudrait que je me replonge dans le dossier. Don à la science ? Don à une autre femme ? Là est la question.

Comment savoir si je souhaite les conserver 3 ans de plus (moyennant finances) ? Ce qui pourrait me laisser le temps d'envisager l'avenir, voir si je suis apte physiquement et / ou moralement à être de nouveau enceinte, étudier les possibilités au sein de notre nouveau logement. Est ce que financièrement, je serai capable de m'en sortir ? Je doute énormément de tout ça.

 Je me surprends à imaginer ce nouveau bébé en regardant Camille tenir le biberon du bébé tout neuf que j'accueille actuellement ou bien en triant ses vêtements ou la puériculture. Revivre les moments de sa naissance ou du congé maternité. Et d'un autre côté, je suis consciente qu'elle n'a que 21 mois, que ce n'est que le début de la longue vie qui nous attend et que je n'ai pas envie de passer à côté de choses essentielles en ayant un autre bébé. Il m'est déjà difficile de lui accorder un moment pour elle en semaine alors avec un autre bébé…

Alors comment savoir ?

Je pense et suis même convaincue, que cette question est la même pour toutes les familles, quelque soit leurs compositions. Avoir un autre enfant n'est pas à prendre à la légère, en faire le deuil, non plus.

 

Il y a 3 ans jour pour jour, j'apprenais le refus de la première clinique.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires (12)

  1. Fred une souris bleue

    Comme tu le dis c’est la même question pour toutes les familles, mais avec des prérogatives différentes. Choisir à deux, asssumer financièrement, le bien être de la fratrie … on ne peut jamais savoir du coup. Fais toi confiance et suis ton instinct ❤❤❤

    Répondre
  2. Dominique

    Bonjour Assmat !
    Je suis journaliste, blogueuse, concentrée sur la parentalité nouvelle, la parentalité solo. Pourrais-je te proposer une entrevue, une série de question pour un article sur mon blog CAPITAINESolo.com ? Ton histoire est extraordinaire, en effet.
    J’espère ton retour, me tiens d’emblée à ta disposition et te souhaite le meilleur,
    Dominique

    Répondre
    1. 1plus0egale2 (Auteur de l'article)

      Bonsoir, pouvons nous en discuter par mail ? unpluszeroegaledeux@yahoo.fr

      Répondre
  3. Isabelle bergamote

    Tous les ans, je reçois le courrier de la pma pour savoir ce que l’on fait des 5 embryons qu’il nous reste suite à notre protocole FIV. Et je cogite…
    Accepter de s’arrêter là… Faire don (de notre patrimoine génétique…)… Se dire « et si on refaisait un bébé ? ». Pour le moment, on poursuit la conservation, je ne suis pas prête à prendre une décision. Mais j’ai l’avantage que dans mon cas, cela est gratuit.
    Bon courage dans toutes tes cogitations !

    Répondre
  4. Nanou

    Facile de se mettre à « ta place » quand on n’a pas ce choix difficile à faire…
    Je crois cependant que si je n’avais pas fait coup double, je repartirais dans la course pour un petit 2ème (le 1er est tellement bien réussi !!) <3

    Répondre
    1. 1plus0egale2 (Auteur de l'article)

      J’appréhende aussi ce coup double…

      Répondre
      1. Nanou

        Je comprends. Ceci dit, l’avantage de la PMA c’est que s’il y a « un risque » tu peux ne pas le prendre

        Répondre
  5. sysy3115

    Difficile laisse toi le temps et suis ton instinct

    Répondre
  6. Pingback: Les images de 2017 #19 | Un plus Zéro égale Deux

  7. ac

    Ah, je comprends très bien ces questions, je suis dans la même interrogation (2 embryons pour lesquels je paye tous les ans, sans me résoudre à prendre une décision claire..). C’est pas facile !! Et moi j’ai eu ma fille en juin 2014 😉

    Répondre
  8. Alicemum

    Bonjour pour moi le choix a été relativement vite fait. J’ai racheté des paillettes un peu après les 1 an de ma fille. Histoire d’avoir le même donneur si jamais je voulais bébé 2. J’avais choisi un stockage de 5 ans. Et finalement je me suis relancée ma fille avait 18 mois.
    Mes enfants ont 2 ans et demi d’écart

    Répondre
  9. Pingback: Les images de 2017...#20 | Un plus Zéro égale Deux

Un commentaire étoilé :

%d blogueurs aiment cette page :