Ce silence nécessaire

Plus d'un mois que je n'ai pas écrit.
Fin juillet, je ne pouvais plus, voulais plus écrire. Penser au blog devenait un supplice. J'ai essayé et bim, rien, nada, syndrôme de la page blanche. A quoi bon se forcer ?
J'ai traversé (et je traverse encore) une période assez difficile depuis le printemps. Entre des (gros) soucis financiers, une extrème fatigue morale et physique, l'envie de changer d'air et ne pouvoir le faire, l'angoisse de ne pas avoir assez d'enfant en accueil pour la rentrée. J'ai fini par dire STOP. A tout et à tout le monde. Je ne veux plus crier après Camille, en essayant de tout gérer entre les problèmes des ami(e)s, de la famille, des parents des enfants que j'acceuille. C'est trop pour moi. Je ne peux plus. N'en déplaise à certain mais quand tu es au point de ne plus vouloir lire les sms ou répondre au téléphone, c'est un instinct de survie. L'amitié c'est ça aussi, le comprendre.
J'ai choisi de vivre cette nouvelle vie depuis plus de 2 ans, pas de la sûbir. Et pourtant là, j'avançais droit dans le mur avec ce quotidien trop lourd à porter.

Le 28 juillet au soir, début des vacances.
J'avais entrepris de refaire la salle de jeux pour me donner un coup de pouce et de nouveau apprécier ce métier que j'aime tant.
Mes ambitions, trops grandes pour moi, ont eu raison de moi et finalement, je n'ai pas fait tout ce que je voulais. J'envisaigeais de refaire sol et plafond mais au vu du temps et de l'argent, je n'ai fait que la peinture. Ce qui est déjà très bien, je dois l'admettre. J'ai recyclé la décoration du baptème et de ses 2 ans. Le résultat me plait beaucoup !

Toutes les 2, nous sommes allées au zoo de la Flèche. Après quelques péripéties pour arriver, une visite éclair chez Galipoli, nous avons profité de notre journée. Camille a été relativement sage. C'était une première et ma foi, ça c'est bien passé. Elle a reconnu quelques animaux et imaginé bien d'autres (comme l'ours qui devient un crocodile). Elle a aussi pu profiter d'une sieste en plein air.

Pendant ses 2 premières semaines, j'ai essayé de lever le pied et d'instaurer une sortie un jour sur deux. C'était essentiel pour elle et pour moi. Malgré nos réveils aux alentours de 10h, la sieste était obligatoire ! (Quand je vous dis que j'avais accumulé de la fatigue.). La dernière semaine nous sommes parties dans la maison de mes parents. Eux s'envolant vers le soleil, nous migrant à quelques kilomètres de la maison. Cette semaine a été la plus bénéfique. Sortir de chez nous et profiter du calme d'une maison, du peu de soleil, des promenades, des canards, d'aller au marché, de ne plus être visser sur l'ordinateur…de se laisser vivre ! J'en ai profité pour faire un petit bilan sanguin aussi et effectivement, j'avais quelques petites faiblesses qui, je l'espère, rentreront vite dans l'ordre.

J'ai repris lundi dernier, Camille ce matin. La reprise s'est donc faite en douceur. J'ai retrouvé mes 2 loulouttes pleines d'énergie avant leur rentrée scolaire. De ce coté là aussi, les choses changent.
J'aimerai terminer cet article, mieux qu'il a commencé. J'ai pris des décisions pour nous, pour moi. Je ne souhaite plus m'imposer un rythme de fou dans l'hypothèse que. A force de vouloir être partout, je ne suis nulle part et je le serai encore moins, clouée au fond de mon lit (ce qui n'est pas possible avouons le…). Mes accueils se sont remplis d'eux mêmes à ma reprise, un grand soulagement. Je ne travaillerai plus le samedi à partir de janvier. Enchainer autant d'heures avec peu de repos, ce n'est pas viable sur le long terme. Il va me falloir du temps pour remonter la pente mais le temps va m'aider (une cure de vitamines je pense aussi). Le we prochain, je vais passer une journée à Paris avec mes copines blogueuses. Je suis partagée mais je me fais violence pour y aller. Tant pis, si je loupe la braderie de Tours, je ne peux être partout à la fois. Step by step.
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires (2)

  1. CATHERINE THUNET

    tu as raison prends du temps pour toi et laisse couler les choses….la vie va trop vite et on en s’aperçoit quand les années passent et c’est déjà trop tard pour rattraper certaines choses…le plus important c’est ta vie avec Camille!!

    Répondre
  2. sysy3115

    prends du temps pour toi et camille c’est essentiel. Bonne rentrée

    Répondre

Un commentaire étoilé :

%d blogueurs aiment cette page :